Piscines naturelles : pari gagnant ou fausse bonne idée ?

Publié
Piscines naturelles : pari gagnant ou fausse bonne idée ?
FRANCE 2
Article rédigé par
O. Poncelet, A. Fuzelier, E. Fromentin - France 2
France Télévisions

Très en vogue, les piscines naturelles demandent un entretien de tous les instants. Si elles semblent plus en adéquation avec la nature, elles consomment néanmoins une grande quantité d'énergie.

Les piscines naturelles séduisent de plus en plus de Français. Celle de ce gîte dans les collines varoises donne l'impression de se baigner dans une rivière ou un étang, avec ses libellules et ses grenouilles : "L’eau est douce mais pas de chlore. C’est agréable, ça change. C’est la première fois que je me baigne avec des grenouilles." Une piscine naturelle, c'est un petit écosystème en circuit fermé. L'eau de la piscine déborde sur un grand bassin inférieur où nagent des carpe Koï. Spectaculaire, mais on ne voit pas l'imposant système de filtration, relié à une pompe qui fonctionne en continu pour oxygéner l’eau. Un procédé gourmand en énergie. Autre inconvénient, il faut un entretien régulier. 

Faut-il vraiment choisir ?

À quelques kilomètres de là, autre jardin, autre piscine. On dirait plutôt une mare. Son propriétaire ne se baigne plus, il a jeté l'éponge. Il aura dépensé beaucoup de temps, mais aussi près de 50 000 euros pour cette piscine, avec son système de ruisseau artificiel. Pour éviter que le rêve de vire au cauchemar, certains se tournent vers des piscines traditionnelles. Des piscines classiques qui consomment moins d'eau et d'électricité mais avec des produits chimiques, ou des bassins naturels plus énergivores. D'après les associations de défense de l'environnement, le mieux est encore de ne pas avoir de piscine du tout.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.