Parc national des Pyrénées : un espace naturel protégé qui dope l'économie locale

Les parcs nationaux français attirent les touristes du monde entier. Il y en a dix, répartis sur le territoire. Des espaces protégés essentiels pour la sauvegarde de la faune et de la flore. Une manière aussi de booster l'économie locale comme dans les Pyrénées. 

France 2

Les parcs nationaux, la France en compte aujourd'hui dix. Ils représentent plus de 9% du territoire, des dizaines de milliers d'hectares préservés. Parmi ces sanctuaires, le parc national des Pyrénées où cohabitent des animaux, des habitants, plus d'un million de touristes chaque année et 40 gardes pour observer et surveiller. Le parc s'étale sur deux départements : les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées. 180 000 hectares classés en 1967. Principale raison : protéger des espèces menacées.

À plus de 2 000m d'altitude, Éric, l'un des gardes, et Jean-Paul sont en mission. Ils viennent localiser les bouquetins du parc réintroduits il y a deux ans. Les bouquetins avaient disparu depuis un siècle des Pyrénées françaises.

Le retour d'espèces rares dope la fréquentation

Ils sont désormais 69 dans le parc. Achat des animaux à l'Espagne, transport, équipements de localisation, au total l'opération a coûté plus d'un million d'euros. Mais le retour d'espèces rares, c'est un argument clé pour doper la fréquentation et le succès est déjà au rendez-vous. Les gardes du parc sont fonctionnaires, gagnent en moyenne 1 800 euros par mois et ont un logement de fonction sur place. Aujourd'hui, sortie rapace pour ces six touristes avec l'un des gardes du parc. Les adultes payent moins de 10 euros la demi-journée. Des excursions payantes et la vente de souvenirs apportent des revenus complémentaires indispensables pour le site. Le parc financé à 80% par l'État a un budget de sept millions d'euros cette année.

Le JT
Les autres sujets du JT