Nouvelle-Aquitaine : au Cap-Ferret, les sauveteurs en mer redoublent de vigilance

Alors que les vacanciers arrivent en nombre à Lége-Cap-Ferret, en Nouvelle-Aquitaine, les secouristes mettent en garde contre les dangers des baignades en mer, qui ont fait près de 200 morts en 2018.

FRANCE 2

À 11 heures, la surveillance est officiellement ouverte et le drapeau jaune est hissé, signe du danger qui rôde. La couleur verte n'est presque jamais déployée sur cette plage de Lége-Cap-Ferret (Nouvelle-Aquitaine), l'une des plus fréquentées de la région. "On reste dans le périmètre de sécurité et de baignade (...) On ne lutte pas contre le courant, on attend et on va se retrouver sur la plage après", explique une mère de famille.

200 noyades mortelles en 2018

Face à l'évolution perpétuelle des marées, la vigilance des secouristes se doit d'être permanente. "Dès qu'on est sur des marées descendantes, il faut faire attention au courant, car des personnes sont attirées vers le large", confie un sauveteur. Près d'une noyade fatale sur deux intervient lors d'une baignade en mer. Il y en a eu près de 200 en 2018 en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alors que les vacanciers arrivent en nombre à Lége-Cap-Ferret, en Nouvelle-Aquitaine, les secouristes mettent en garde contre les dangers des baignades en mer, qui ont fait près de 200 morts en 2018.
Alors que les vacanciers arrivent en nombre à Lége-Cap-Ferret, en Nouvelle-Aquitaine, les secouristes mettent en garde contre les dangers des baignades en mer, qui ont fait près de 200 morts en 2018. (FRANCE 2)