Les gorges de l’Ardèche, un endroit prisé où la sécurité doit régner

Spéculaires et accidentées, les gorges de l’Ardèche sont particulièrement appréciées des vacanciers et surtout des kayakistes. L’été, ils sont des milliers à dévaler les rivières. Pompiers et gendarmes se mobilisent.

France 2

Un canyon sauvage, prisé des touristes, et ses embouteillages, ses chutes et ses accidents. Alors, la sécurité est renforcée dans les gorges de l’Ardèche. "Mettez les gilets", ordonne ce sauveteur à des kayakistes, après un coup de sifflet. "On les attache bien s’il vous plaît". Première règle : le port obligatoire du gilet de sauvetage, une consigne souvent oubliée des vacanciers.

Des postes de secours

"Il faut garder la flottabilité au moment où l’on tombe, surtout en ce moment où l’on n’a pas beaucoup d’eau. On a peut-être pied mais on peut taper la tête, on peut être inconscient et le gilet va vous permettre de flotter tout en gardant la tête hors de l’eau", explique le sergent-chef Sébastien Peyrard, conseiller technique de l’équipe nautique d’Ardèche et sapeur-pompier. Des postes de secours, situés le long du canyon tranquillisent les touristes.

Le JT
Les autres sujets du JT
La France aussi a ses lieux réservés. Près du vallon Pont d\'Arc, en Ardèche, se cache un joyau du paléolithique où seuls les scientifiques peuvent pénétrer.
La France aussi a ses lieux réservés. Près du vallon Pont d'Arc, en Ardèche, se cache un joyau du paléolithique où seuls les scientifiques peuvent pénétrer. (SIMON DESCAMPS / HEMIS.FR / AFP)