Cet article date de plus de deux ans.

Grèce : des jeunes fêtards indésirables

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Grèce : des jeunes fêtards indésirables
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les îles grecques sont victimes de leur succès chaque été, avec plus de 30 millions de visiteurs. Le tourisme de masse et l'ambiance de fête soulèvent l'inquiétude des autorités qui se retrouvent sous la pression de la population locale.

Le tourisme festif est-il un bien pour la Grèce ? À première vue, Malia est une station balnéaire tranquille, avec sa plage de sable fin au pied des montagnes de Crète. L'après-midi, on y voit des touristes paisibles. Mais tout change dès la tombée de la nuit. Malia est alors surnommée "la ville de tous les excès". Cette ville est le repère chaque été de dizaines de milliers de fêtards, presque tous britanniques, âgés d'à peine plus de 18 ans.

Changer de tourisme

La fête se fait à grand renfort d'alcool à bas prix servi jusque dans la rue et parfois renversé sur les voitures. Tous les soirs ou presque, la situation dégénère avec des comas éthyliques ou encore des bagarres. Face à tous ces excès, les autorités semblent impuissantes. Avec le boom du tourisme en Grèce, la ville fait au contraire tout pour changer cette image. Si Malia veut limiter la fête, c'est parce qu'elle veut faire de la place à d'autres touristes, plus aisés, qui lui rapportent beaucoup plus que ces jeunes Britanniques. La station balnéaire ne regrettera donc pas sa réputation sulfureuse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.