Découverte : l’Île d’Yeu pour rêver

Après la Corse, l’Île d’Yeu est l’île la plus éloignée du continent au large de la Vendée. Il y a 5 000 habitants à l’année, et cinq fois plus l’été.

France 3

On la surnomme le joyau de l’Atlantique. Un petit bout de terre à une vingtaine de kilomètres des côtes vendéennes. L’Île d’Yeu (Vendée) est un petit coin de paradis largué dans l’océan, partagée entre grandes plages de sable et côtes rocheuses où se nichent quelques petites criques idylliques. Il y a un air de liberté côté mer.

La petite île se prête aux randonnées

Et côté terre, la petite île se prête aux randonnées avec ses sentiers qui sillonnent des paysages sauvages et dont on peut faire le tour en 4h30 de vélo. Une famille en vacances sur l’île, n’a même pas imaginé louer une voiture. "C’est beaucoup plus agréable qu’en voiture, car en voiture on ne peut pas s’arrêter, prendre de photos et on profite moins. Là on est à l’air libre, il fait beau et ça permet de prendre des petites couleurs", confie une touriste. L’Île d’Yeu reste avant tout une terre de pêche et quand les bateaux rentrent au port, une foule se presse sur les pontons pour acheter la cargaison toute fraîche.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'accès à l\'île d\'Yeu n\'est autorisé qu\'aux résidents permanents pendant le confinement.
L'accès à l'île d'Yeu n'est autorisé qu'aux résidents permanents pendant le confinement. (PHILIPPE ROY / AFP)