Chypre : les montagnes sacrifiées pour construire des villas de vacances

Dans le nord de Chypre, les villas de vacances ne cessent de sortir de terre. Les entreprises de bâtiment étendent les carrières pour satisfaire les besoins des touristes. Sur le côté turc de l'île, on se demande jusqu'où elles pourront creuser.

france 2

Sur les hauteurs de Kyrenia au nord de Chypre, 25 villas seront vendues jusqu'à 400 000 euros chacune. La moitié des acheteurs de ces maisons viennent principalement d'Allemagne, du Royaume-Uni, de Russie ou de l'ex-Yougoslavie. Cette partie de l'île est occupée par la Turquie depuis cinquante ans. La vie y est moins chère qu'en Europe.

Les locaux laissés l'abandon

De l'autre côté de la montagne, 16 carrières à ciel ouvert exploitées par des entreprises de bâtiment gagnent du terrain sur les éleveurs de chèvres qui s'interrogent sur ce qu'il va leur rester : "Quand ils font sauter la montagne avec de la dynamite, ils ne se demandent pas si je suis là", lance l'un d'entre eux. L'objectif des autorités est d'attirer 5 millions de visiteurs chaque année. Le béton sera alors primordial pour pouvoir construire hôtels et autres villas pour accueillir les touristes étrangers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le nord de Chypre, les villas de vacances ne cessent de sortir de terre. Les entreprises de bâtiment étendent les carrières pour satisfaire les besoins des touristes. Sur le côté turc de l\'île, on se demande jusqu\'où elles pourront creuser.
Dans le nord de Chypre, les villas de vacances ne cessent de sortir de terre. Les entreprises de bâtiment étendent les carrières pour satisfaire les besoins des touristes. Sur le côté turc de l'île, on se demande jusqu'où elles pourront creuser. (france 2)