Canicule : faut-il s'habituer à ces vagues de chaleur ?

Publié Mis à jour
Canicule : faut-il s'habituer à ces vagues de chaleur ?
France 3
Article rédigé par
S. Ricottier - France 3
France Télévisions

Les canicules pourraient devenir plus fréquentes dans les prochaines années. Le journaliste Simon Ricottier apporte des précisions sur ce phénomène dans le 19/20 de France 3, mercredi 15 juin. 

Une canicule exceptionnelle pour un mois de juin s'est installée en France, mercredi 15 juin. Un phénomène qui pourrait devenir de plus en plus fréquent. "Les climatologues sont formels : on aura des étés plus longs et des périodes de canicule plus fréquentes, plus précoces et plus intenses", explique le journaliste Simon Ricottier, présent sur le plateau du 19/20 de France 3, mercredi. En effet, selon le GIEC, "nous avons une chance sur dix chaque année d'avoir une canicule au mois de juin", poursuit le journaliste, qui ajoute qu'en 2030, "ce sera une chance sur cinq", contre une chance sur deux en 2050.   

La canicule impacte aussi l'économie   

De plus, à la fin du XXe siècle, "il y avait trois à quatre jours de canicule en moyenne chaque année en France", tandis qu'à la fin du XXIe siècle, "il y en aura 20 à 35", rapporte Simon Ricottier. Lutter contre ces canicules est un enjeu pour la planète, mais aussi pour notre économie. "Les chercheurs ont même mesuré l'impact économique de ces canicules : de 0,3 à 2% du PIB européen, selon les régions, c'est ce qu'ont coûté les dernières vagues de chaleur de 2003, 2015 ou 2018", affirme le journaliste France Télévisions. En effet, à partir d'une température de 33 degrés, un travailleur perdrait 50% de sa productivité, soit ses capacités de travail. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.