À Cannes, un moniteur de kitesurf forme les secouristes des mers

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
FORMATION_SECOURS_KITE
Article rédigé par
France Télévisions

Le kitesurf est un sport populaire mais dangereux et les sauveteurs doivent régulièrement porter secours à des riders en détresse. Ces interventions nécessitent une bonne connaissance du matériel et notamment de la voile gonflable. À Cannes, dans les Alpes-Maritimes, un moniteur de kitesurf forme les secouristes. #IlsOntLaSolution

Avec le retour des beaux jours, les kitesurfeurs réinvestissent les plages. Le kitesurf, ce sport de glisse où l’on est tracté sur l’eau par une voile gonflable, a la cote auprès des amateurs de sensations fortes. Mais il peut aussi être très dangereux. Pour mieux secourir les surfeurs en détresse, les nageurs de bord de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) de Cannes-Golfe Juan, dans les Alpes-Maritimes, suivent une formation auprès d’un moniteur de kitesurf. Une journée pour apprendre les spécificités de cette discipline et de son matériel pour pouvoir secourir plus rapidement.  

Dégonfler la voile

Lors d’un accident, la voile du kitesurf devient source de danger : elle reste gonflée et sa puissance de traction est importante. "Là, ils ont récupéré la voile d’un kitesurfeur en difficulté. Tout est gonflé, l’aile risque de redécoller. Donc la première chose à faire, cela va être de dégonfler l’aile pour neutraliser la puissance. Il faut réagir assez rapidement car c’est vrai que lorsqu'on récupère une aile, tant qu’elle n’est pas dégonflée, elle peut repartir à tout moment", explique Éric Garnier, moniteur de kitesurf et formateur auprès des nageurs de la SNSM.

Une connaissance approfondie du matériel de kitesurf devra permettre aux sauveteurs d'intervenir dans de meilleurs conditions. "Il nous a appris comment larguer le matériel en cas d’urgence", avance Thomas Krob, nageur de bord SNSM. "C’est important si le vent est trop fort. Il ne faut pas oublier qu’on peut intervenir sur un kitesurfeur qui va être conscient ou ne pas l’être, avec un problème physique. La leçon d’aujourd’hui nous a permis de connaître le matériel pour récupérer le kitesurfeur et son matériel dans de bonnes conditions." L’an dernier, la SNSM de Cannes et Golfe Juan a secouru 6 kitesurfeurs en détresse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vacances

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.