Un léger excès de paracétamol est dangereux pour le foie

Une faible surdose chronique de cet antidouleur peut endommager le foie, voire conduire à la mort, révèle une étude médicale.

Le paracétamol est le médicament antidouleur le plus vendu en France.
Le paracétamol est le médicament antidouleur le plus vendu en France. (MYCHELE DANIAU / AFP)

Les méfaits d'une surdose massive de paracétamol étaient déjà connus. Mais dépasser régulièrement les doses autorisées, même un peu, serait encore plus dangereux. C'est la conclusion d'une étude de chercheurs de l’université d’Edimbourg publiée mercredi 23 novembre dans le British Journal of Clinical Pharmacology et rapportée par Le Figaro.fr

En France, ce surdosage est la première cause de greffe de foie pour les patients atteints d'une hépatite aiguë grave. En fait, il semblerait que la dose toxique n'est pas trés éloignée de la dose autorisée. Ainsi, Le Figaro.fr explique que les patients intoxiqués n'avaient consommé que 4 à 5 grammes de paracétamol par jour, sur plusieurs jours d'affilée. Souvent, ils cumulaient d'autres facteurs de risque comme l'alcoolisme ou la dénutrition, ou alors ils n'avaient pas fractionné les doses. Pour rappel, la dose maximale autorisée est de 1 gramme par prise et 4 grammes par jour, avec des prises espacées de quatre heures.

Cette découverte est d'autant plus préoccupante que le paracétamol est le médicament antidouleur le plus vendu de France. Bien qu'efficace et sûr, cet antalgique a des effets secondaires qui ne sont pas anodins. Veillez donc à respecter les doses prescrites.