Pêche à pied : à la rencontre des deux dernières verrotières de la Somme

France 3 vous emmène ce jeudi 24 septembre à la découverte d'un métier qui a quasiment disparu : verrotière.

FRANCE 3
Comme d'autres vont au bureau, c'est en baie de Somme que ces verrotières ou ramasseuses de verres travaillent. Pas de pointeuse ici, le grand air et un contact avec les verres pas aussi désagréable que ça. Cuissards, croc en main, il n'y a qu'une façon de récolter les verres qui se nichent tout au fond du sable et de la vase. Le dos, lui, est clairement malmené pendant huit heures.

Un travail d'un autre âge

Les peintres naturalistes du XIXe siècle avaient déjà traduit la dureté de la pêche à pied accomplie surtout par les femmes. Elles ne partent jamais sur les bateaux de pêche, mais doivent ramener de l'argent.

Aujourd'hui, les deux verrotières ont ramassé trois kilos de verres chacune pour huit heures de travail. Ces verres sont destinés à la plaisance pour attraper le poisson de roche. Placés sur un terreau, ils sont mis en boîtes individuelles et expédiés chez un grossiste. La récolte des verres ne dure qu'entre le printemps et l'automne. Le reste du temps, les verrotières sont obligées d'assurer le ramassage de la salicorne et des coques, tout ce qui fait vivre dans la baie.
Le JT
Les autres sujets du JT