Vidéo Pénurie de matières premières : "Il y aura des jouets à Noël", promet Michel-Édouard Leclerc

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le PDG du groupe E. Leclerc assure que malgré l'envolée des prix en raison des augmentations des coûts de transport, il y aura bien des jouets dans les rayons de ses supermarchés pour Noël.

"Il y aura des jouets à Noël", s'est exclamé Michel-Édouard Leclerc, le président-directeur général (PDG) du groupe E. Leclerc, mardi 21 septembre sur franceinfo. Il fait cette promesse alors que certains composants, notamment électroniques, nécessaires à la fabrication de ces jouets manquent et que le prix de ces articles connaît une envolée en raison des augmentations des coûts de transport.

"On ira chercher [ces jouets] avec les dents s'il le faut, parce qu'on a passé commande", a assuré Michel-Édouard Leclerc, ajoutant qu'"il n'y a pas de raison qu'on ne se fasse pas livrer" et que "si les bateaux [pour les amener en France] sont trop chers ou pas disponibles, on ira les chercher en avion, comme on l'a fait pour les masques".

"Il y a une sorte de chantage qui est organisé", a dénoncé le PDG du groupe E. Leclerc. "Comme il y a une tendance à la hausse et que tout le monde est un peu pris de court, il y a des tas de gens qui te disent 'j'en ai pas [des jouets], mais si tu mets plus cher, j'en aurais'", a-t-il expliqué, faisant le parallèle avec "les masques, pendant la période de crise".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Noël

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.