Noël et fêtes de fin d’année : le sapin subit lui aussi l’inflation

Publié
Noël et fêtes de fin d’année : le sapin subit lui aussi l’inflation
Article rédigé par
J.Poissonnier, N.Dahan, C.Hilary, P.Vaireaux, S.Sahki, L.Hauville - France 2
France Télévisions
Les sapins commencent à se vendre à l’approche de Noël. Des prix qui seront supérieurs à ceux de l’an dernier à cause de l’inflation.

Quel budget pour les sapins de Noël en cette fin d’année 2022 marquée par l’inflation ? À Rungis (Val-de-Marne), les grossistes les vendent déjà 5 à 15 % plus cher que l’an dernier, face à des coûts de production qui ont explosé. Pour limiter ces hausses, la plupart des grandes enseignes proposent des promotions. Des sapins qui ne coûtent que trois euros de plus que l’année dernière. "On est concurrentiels par rapport aux volumes qu’on propose toujours", assure Franck Ancona, chef du secteur construction au Brico Dépôt de Toulon.  

Moins de Nordmann et plus de fraseri et épicéa ? 

Chez les grossistes de Rungis, on anticipe déjà des ventes importantes pour les variétés de sapins moins coûteuses que le fameux Nordmann. "On verra comment les tendances vont évoluer. Le fraseri, peut-être se vendra plus, l’épicéa aussi, alors que ces dernières années, on en vendait beaucoup moins", analyse Kim Closset, responsable commercial de Fransapins producteurs creusois. L’année dernière, les Français avaient consacré en moyenne 30 euros à leur sapin de Noël.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.