Lettres au Père Noël de la Poste : les enfants lui demandent de chasser le Covid-19

Un service de La Poste à Libourne s'occupe des lettres envoyées au père Noël. En plus de la liste de cadeaux habituelle, de nombreux enfants lui demandent de mettre fin à l'épidémie de coronavirus.

Article rédigé par
Avec France Bleu Gironde - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Père Noël lit des lettres au bureau de poste de Libourne, le 10 décembre 2020. (THIBAUD MORITZ / AFP)

Le secrétariat mis spécialement en place pour le Père Noël, par le groupe La Poste à Libourne, a encore reçu de nombreuses lettres cette année, en provenance de 120 pays différents. Cependant, France Bleu Gironde relève que les 55 lutins employés pour lire puis répondre aux courriers ont cette fois constaté que les enfants, âgés en moyenne de 5 à 7 ans, demandent au Père Noël de chasser le coronavirus, en plus des habituelles demandes de cadeaux.

"La base n'a pas changé, c'est évidemment une liste de cadeaux que les enfants souhaiteraient. Et bien sûr, on a aussi dans cette année particulière, des messages qui sont liés au contexte du Covid", explique Antoine Thébault, le porte-parole du secrétariat du Père Noël depuis 2016.

Le Père Noël doit "faire attention au Covid"

Callia, 8 ans, n'oublie par exemple pas de demander une poupée mais précise dans le post-scriptum de sa lettre que le Père Noël doit "faire attention au Covid", "porter un masque" et "faire attention à son chien" quand il viendra lui déposer ses cadeaux dans la nuit du 24 au 25 décembre. "Mon vœu est que le Covid s'en aille", écrit-elle aussi. Les élèves d'une classe du Loir-et-Cher savent par leur maîtresse que "le Père Noel est magique" et qu'il est bien "protégé" mais préfèrent qu'il se "lave bien les mains" avant de venir les voir, lit encore Antoine Thébault.

Les quelques mille adultes ayant également pris leurs stylos ou claviers pour se prêter au jeu ne requièrent pas forcément un objet à mettre sous le sapin. Ils font plutôt part d'une envie de jours plus joyeux après une période compliquée qui a engendré, pour certains, des décès dans leur famille. "Depuis quelques années, nous avons un service de réponses dédiées à ces lettres moins joviales", indique Antoine Thébault.

D'ailleurs, certains adultes reprennent la syntaxe apparentée à un enfant pour recevoir une réponse joviale, ce qui amuse Antoine Thébault. "On le voit notamment avec le site Internet où il faut préciser l'âge", souligne-t-il. Après le début du mois de janvier, il faudra attendre l'année prochaine pour transmettre vos vœux, attentions et demandes en tout genre au Père Noël.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Noël

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.