Illuminations de Noël : un marché juteux

Les fêtes approchent, les villes installent leurs décorations, et cela coûte cher. Les fabricants, et notamment le leader du marché tournent à plein régime.

France 2

Finances obligent, la ville de Tours a décidé de louer une partie de ses guirlandes. Tous ces décors sont fabriqués dans cet atelier du Mans. Cette entreprise, le leader du marché, produit près de  25 000 motifs. Et à un mois de Noël, pour la vingtaine de salariés, c'est le grand rush. Ils ne travaillent plus 35 heures par semaine, mais 44. En cette période c'est toute l'entreprise qui prête main forte. "Le samedi, on a des gens des services marketing qui viennent câbler et nous donner un coup de main pour finir les produits en temps et en heure." Pendant quatre mois, l'entreprise Leblanc réalise presque tout son chiffre d'affaires, soit 26 millions d'euros. Et le savoir-faire français s'exporte bien. L'entreprise livre dans le monde entier : États-Unis, Maroc, ou encore Russie.

Un budget couteux pour les villes

Décorer les rues est un casse-tête pour les villes qui ont de moins en moins de budget. À Tours, pour faire des économies, on mise sur des ampoules basse consommation et sur la location de décors. Grâce à ces économies, la ville a dépensé 300 000 euros cette année contre 400 000 euros il y a deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illuminations de Noël en Croatie, le 11 décembre 2011.
Illuminations de Noël en Croatie, le 11 décembre 2011. (REUTERS)