À Noël, les caisses automatiques font vivre les grandes surfaces

Si les caissiers sont de repos, les grandes surfaces continuent de fonctionner grâce aux caisses automatiques. Une pratique qui en inquiète certains.

FRANCEINFO

Nombreuses sont les grandes surfaces qui ont gardé leurs portes ouvertes en ce mercredi 25 décembre. Les clients font les dernières courses avant le repas familial mais se dirigent directement vers les caisses automatiques pour régler. Il n'y a pas de caissiers employés ce jour-là, une condition imposée par les tribunaux. Les seuls salariés présents sont les vigiles. "L'enjeu c'est de toujours être plus proche des clients qui aspirent à de moins en moins de contraintes dans leur acte d'achat", explique Hélène Jadot du groupe Casino.

Une pratique qui inquiète les syndicats

Le choix de répondre à la demande du consommateur à l'aide de caisses automatiques soulève quelques interrogations. Les syndicats craignent que l'avenir du métier de caissier soit remis en cause. En 10 ans, 10 000 emplois ont disparu. "Tous ces systèmes d'encaissement, c'est des robots. C'est la robotisation des métiers", dénonce Jean Pastor, délégué syndical CGT Casino. En Chine, la grande distribution tente d'aller encore plus loin. Certains magasins proposent aux clients de payer directement à l'aide d'un système de reconnaissance faciale.

Une cliente paie ses achats en caisse automatique dans un hypermarché de Rennes, en septembre 2008.
Une cliente paie ses achats en caisse automatique dans un hypermarché de Rennes, en septembre 2008. (MARCEL MOCHET / AFP)