Cet article date de plus de huit ans.

Les lions menacés par la disparition de la savane africaine

L'urbanisation et l'expansion des terres cultivables réduisent comme une peau de chagrin l'aire de répartition de ce grand fauve.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Afrique compte actuellement entre 32 000 et 35 000 lions, contre près de 100 000 en 1960. (POLKA DOT IMAGES / AFP)

ANIMAUX – La mort du lion n'est pas pour ce soir, mais le félin est sérieusement menacé. En cause : le recul de son milieu naturel, la savane africaine, provoqué par l'exploitation agricole et l'urbanisation, selon une étude américaine publiée mardi 4 décembre.

Selon cette étude parue dans la revue internationale Biodiversity and Conservation , le nombre actuel de ces félins est de 32 000 à 35 000, contre près de 100 000 en 1960. Le déclin le plus marqué a été observé en Afrique de l'Ouest, où il n'en resterait que 500, selon eux. Cette forte réduction de la population des lions africains s'explique par la disparition d'environ 75% de la savane depuis cinquante ans.

Il ne reste plus que dix zones favorables

Pour cette étude, ces chercheurs se sont appuyés sur des images de satellites à haute définition provenant de Google Earth, sur des données sur la densité démographique et sur des estimations locales des populations de lions pour déterminer les zones encore favorables à la survie de ces félins.

Ils n'ont finalement identifié que 67 zones favorables, isolées dans la savane et où la densité de population humaine est faible, sur l'ensemble du continent africain. Mais ces scientifiques ont déterminé que seules dix de ces zones réunissent toutes les conditions pour que les lions aient une excellente chance de survie. La plupart se situent dans des réserves nationales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Découverte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.