L'histoire du pont d'Avignon

Ce site est classé au patrimoine mondiale de l'Unesco. Il est entouré de légendes qui font partie de son histoire.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Tout le monde connaît le pont d'Avignon. C'est l'un des monuments les plus célèbres de France. Mais il porte de nombreux mystères. Aujourd'hui, il ne reste qu'un tronçon de ce qui existait il y a quelques siècles quand le pont était une place forte. Au XIIe siècle, il mesurait 920 mètres et formait une large courbe. C'est grâce au travail effectué par Michel Berthelot, chercheur au CNRS aujourd'hui disparu, qu'archéologues et informaticiens ont reconstitué pierre par pierre l'ouvrage virtuellement.

Une frontière

En réalité, le pont marquait une frontière. "C'était d'abord un grand péage qui barrait le fleuve sur l'axe Nord-Sud. À partir du moment où il commence à s'effondrer, on ne le répare plus parce qu'au milieu du XVIIe siècle, c'est l'époque où les manufactures françaises voient d'un mauvais œil la concurrence d'Avignon et préfèrent laisser tomber le pont pour éviter la contrebande", explique Nicolas Faucherre, professeur d'histoire de l'art et d'archéologie du Moyen Age à l'université Aix-Marseille.
 
Ce sont les forts courants du fleuve du Rhône et une courte période glacière au XVIIe siècle qui dégraderont la majorité de l'ouvrage.

Le JT
Les autres sujets du JT