L'extraordinaire voyage d'un train de bois vers Paris

Une embarcation de 72m de long est partie du Morvans pour remonter la Seine jusqu'à Paris.

FRANCE 3

Ce n'est pas un radeau, mais un train de bois qui s'apprête à traverser Paris d'Est en Ouest. L'embarcation est construite presque à l'identique de celle utilisée du XVIe au XIXe siècle pour alimenter Paris en bois et donc en énergie. "Quand eux venaient de Clamecy jusqu'à Paris ça devait être autre chose. Ils n'étaient que deux, ils n'avaient pas de moteur et il y avait du courant à l'époque sur les fleuves et les rivières", explique Serge Sosiewick, membre de l'association Flotescale. Comme leurs ancêtres, ces flotteurs ont parcouru 257 kilomètres en 21 jours depuis Clamecy dans la Nièvre. Dès le XVIe siècle, la ville bâtit sa prospérité sur le flottage.

Un million de stèles

C'est ici que l'on construisait les trains de bois avec les bûches lâchées dans les cours d'eau en amont de la ville. Des bûches qui arrivaient des forêts du Morvans et envahissaient Clamecy, telle une mer de bois. Une fois construits, les trains de bois partaient sur le canal.
Au début du XIXe siècle, pas moins de 5 000 trains de bois arrivaient chaque année sur la capitale, transportant au total plus d'un million de stèles destinées au chauffage des habitants et pour les boulangers.

Le JT
Les autres sujets du JT