L'épidémie de grippe s'étend, la gastro a atteint son pic

Le virus grippal touche désormais la quasi-totalité des régions.

Depuis le 1er novembre 2012, l\'Institut de veille sanitaire a recensé 66 cas graves de malades atteints du virus grippal, dont 5 décès.
Depuis le 1er novembre 2012, l'Institut de veille sanitaire a recensé 66 cas graves de malades atteints du virus grippal, dont 5 décès. (MAXPPP)

L'épidémie de grippe s'étend maintenant à la quasi-totalité des régions de France métropolitaine, tandis que l'épidémie de gastro-entérite s'est bien installée, selon les réseaux de surveillance. "La semaine dernière, la grippe a été responsable d'environ 545 000 recours aux médecins généralistes et pédiatres, soit 45% des recours pour infection respiratoire aiguë", note le réseau Grog (Groupes régionaux d'observation de la grippe). 

Depuis la reprise de la surveillance le 1er novembre 2012, 66 cas graves, dont 5 décès, ont été signalés à l'Institut de veille sanitaire. Selon le réseau Sentinelles-Inserm (PDF), les régions les plus touchées par la grippe la semaine dernière étaient l'Auvergne (597 cas pour 100 000 habitants), la Champagne-Ardenne (466), Rhône-Alpes (438), le Languedoc-Roussillon (336) et le Poitou-Charentes (266).

Le nombre de gastros devrait commencer à diminuer

Sur le front de la gastro-entérite, cette seconde semaine consécutive "au-dessus du seuil épidémique" confirme l'épidémie, souligne le réseau Sentinelles. En deux semaines d'épidémie, 474 000 personnes auraient consulté leur médecin généraliste. Selon les prévisions du réseau, "le niveau d'activité des diarrhées aiguës devrait commencer à diminuer cette semaine". Les régions les plus touchées la semaine dernière étaient Midi-Pyrénées (627 cas pour 100 000 habitants), le Languedoc-Roussillon (555), le Limousin (514), l'Aquitaine (509), le Centre (482) et le Nord-Pas-de-Calais (463).

A gauche, la carte des syndrômes grippaux, à droite, celle des gastro-entérites. Les régions les plus touchées apparaissent en rouge, les régions les plus épargnées apparaissent en vert.
A gauche, la carte des syndrômes grippaux, à droite, celle des gastro-entérites. Les régions les plus touchées apparaissent en rouge, les régions les plus épargnées apparaissent en vert. (RÉSEAU SENTINELLES)