Finistère : dans les entrailles de l'épave de l'Amoco Cadiz

Les amateurs de plongée peuvent désormais visiter l'épave de l'Amoco Cadiz, dans le Finistère. Une équipe de France 3 est allée à sa découverte.

Le 16 mars 1978, le supertanker, l'Amoco Cadiz, sombrait et provoquait une marée noire sans précédent dans le Finistère.
Une date que tout le monde ici a en mémoire. La carcasse, vieille de 40 ans, attire aujourd'hui les plongeurs. "C'est la plus grande épave qui est accessible à des 'petits' niveaux de plongée", explique à France 3 Ludovic Granier, gérant d'Aber Wrac'h Plongée.


L'épave se dégrade


Certains passionnésont déjà plongé à plusieurs reprises sur l'Amoco Cadiz et y retournent toujours avec autant d'envie. "On ne l'a fait jamais en entier, elle est très longue, elle est disloquée parce que les courants jouent. Le sable s'en va, revient, donc il y a toujours possibilité de trouver quelque chose qui n'a pas été vu", explique Franck Daouben, plongeur.
Au fil des années et des tempêtes, l'Amoco Cadiz se dégrade peu à peu. Son empreinte dans la mémoire des Bretons reste elle bien présente.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un plongeur dans la Méditerranée. Image d\'illustration. 
Un plongeur dans la Méditerranée. Image d'illustration.  (FLORIAN LAUNETTE / MAXPPP)