Rentrée 2018 : en Seine-et-Marne, des enseignants pourront découvrir leur emploi du temps grâce à un escape game

"La remise des emplois du temps, c'est souvent une journée lourde. Là, ce sera plus ludique", s'amuse la proviseure du collège. Une initiative qui ne plaît cependant pas à tout le monde.

Le collège Arche Guédon, à Torcy (Seine-et-Marne).
Le collège Arche Guédon, à Torcy (Seine-et-Marne). (GOOGLE STREET VIEW)

Décoder du morse, percer des énigmes à l'encre invisible... Ce sont les tâches qui attendaient les professeurs du collège Arche Guédon, à Torcy (Seine-et-Marne), vendredi 31 août. Quelques jours plus tôt, mardi, ils ont eu la surprise de découvrir, inscrit à leur planning de pré-rentrée, la tenue d'un escape game intitulé "A la recherche des emplois du temps". "Les profs devront résoudre des énigmes par équipes de six pour arriver aux coffres", explique Catherine Marron, la cheffe de l'établissement, contactée par franceinfo. Les y attendent un trésor : leur planning pour l'année scolaire.

"On est traités comme des ados en colonie de vacances"

L'initiative, pour le moins originale, a alerté le Syndicat national des lycées et collèges (Snalc), qui s'en est ému mardi sur Twitter. "Au bout d'une heure, si on n'a pas réussi à aller au bout de l'escape game, on l'a quand même, notre emploi du temps ?", s'interroge-t-il. C'est une "infantilisation pas supportable de la part d'un chef d'établissement", réagit auprès de franceinfo Alexandre Fiebig, délégué au Snalc Créteil, qui dénonce une idée "farfelue".

Faire résoudre aux profs des énigmes en temps limité pour obtenir le document qui détermine leur vie de famille pour les dix prochains mois, c’est surréaliste.Alexandre Fiebig, délégué Snalc Créteil à franceinfo

Pour le syndicaliste, cette chasse aux trésors grandeur nature est une "invasion des pratiques managériales qui veulent faire du team building, déjà à l'œuvre dans le privé". "Les fonctionnaires d'Etat sont traités comme des ados en colonie de vacances", abonde une enseignante du collège, qui souhaite garder l'anonymat : "Je me suis dit 'mais qu'est-ce que c'est que cette bêtise ?'" 

Organiser un jeu pour les volontaires et sans enjeu, pourquoi pas : mais là il s'agit des sacro-saints emplois du temps. Ils sont déterminants pour notre rythme de vie, pour l'articulation entre cours et enfants.Une professeure du collège Arche Guédon à Créteilà franceinfo

Interrogée mercredi par franceinfo sur ces critiques, Catherine Marron, la principale de l'établissement, "tombe des nues". L'idée vient d'un professeur du collège qui s'est proposé pour l'organiser. "J'ai dit oui car c'est original et qu'on est dans un esprit de confiance, précise-t-elle. Ceux qui ne veulent pas y participer ne seront pas obligés de le faire."

Je ne comprends pas en quoi c'est maladroit. C'est pédagogique et ludique à la fois.Catherine Marron, principale du collège Arche Guédonà franceinfo

Pour les enseignants qui ont accepté de se prêter au jeu, la récompense pouvait se révéler surprenante. Catherine Marron précisait que les emplois du temps n'allaient pas placés dans le coffre, trop petit pour les contenir. A la place, un mot : "Il fallait nous demander gentiment, on vous l’aurait donné comme ça, sans faire le jeu."