Manifestations : les personnels de l’éducation nationale mobilisés

Les professionnels de l’éducation sont en colère. Lundi 12 novembre, les enseignants ont manifesté dans toutes les grandes villes de France.

Voir la vidéo
France 3

Tout l’Hexagone s’est mobilisé. De Marseille (Bouches-du-Rhône) à Paris, en passant par Montpellier (Hérault) et Rouen (Seine-Maritime), les professeurs ont manifesté leur colère. En ligne de mire, le projet de réforme du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, qui prévoit la suppression de 2 650 postes dans l’enseignement secondaire à la rentrée 2019.

Les enseignants du primaire réclament des remplaçants

Pour certains professeurs de Nice (Alpes-Maritimes), qui estiment que leurs classes sont déjà surchargées, la mise en place de cette mesure est tout simplement impensable. Dans les rues, des enseignants au collège et au lycée et aussi des maîtres et maîtresses d’école primaire. Ces derniers semblent pourtant épargnés. Le gouvernement prévoit en effet la création de 1800 postes. Insuffisant pour les manifestants, qui réclament plus de remplaçants. Concernant le nombre de participants aux manifestations, les chiffres varient fortement entre le ministère de l’Éducation nationale et les syndicats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enseignants et des fonctionnaires de l\'Education nationale manifestent à Bordeaux le 12 novembre 2018.
Des enseignants et des fonctionnaires de l'Education nationale manifestent à Bordeaux le 12 novembre 2018. (NICOLAS TUCAT / AFP)