Paris : polémique sur la privatisation des catacombes

La mairie de Paris a accepté de louer les célèbres catacombes à l'entreprise Airbnb qui propose une nuit pour deux dans l'ossuaire pour Halloween. Un choix qui dérange certains.

FRANCE 3

Les catacombes parisiennes peuvent être privatisées. La mairie de la capitale a loué le site à l'entreprise Airbnb, qui propose une nuit pour deux au gagnant d'un concours en ligne pour Halloween.

Cette location choque certains personnels. "Dormir dans les catacombes, ce n'est pas un événement comme un autre du point de vue éthique. (...) Ça nous semble la porte ouverte à un certain nombre d'excès dans la privatisation des espaces de notre patrimoine", confie à France 3 Dominique Quénéhen, déléguée CGT Paris-Musées.

"Où s'arrête la marchandisation de la société ?"

La droite parisienne voit rouge aussi. Pierre-Yves Bournazel, conseiller Les Républicains, fustige la politique de la maire PS Anne Hidalgo : "Où s'arrête le monnayage, la marchandisation de la société ?".

Du côté d'Airbnb, on ne confirme pas l'accord avec la mairie pour un montant de 350 000 euros et on évoque seulement "un partenariat". L'entreprise s’acquittera de travaux d'entretien que la mairie n'aura pas à financer. Chaque année, 500 000 personnes visitent les catacombes, où reposent six millions de Parisiens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les catacombes de Paris, le 16 janvier 2007.
Les catacombes de Paris, le 16 janvier 2007. (NAVARRO JEAN MARC / MAXPPP)