Interdiction de l'expression "crise financière"

Un responsable russe a interdit aux fonctionnaires de son administration d'utiliser l'expression "crise financière"

Un responsable russe a interdit aux fonctionnaires de son administration d'utiliser l'expression "crise financière"Un responsable russe a interdit aux fonctionnaires de son administration d'utiliser l'expression "crise financière"

C'est ce qu'a rapporté le quotidien russe Kommersant.

Le chef de l'administration de la région de Noguinsk (50 km à l'est de Moscou), Vladimir Laptev, a émis une directive interdisant aux fonctionnaires municipaux de prononcer cette expression dans leurs discours publics. "La crise est dans leur tête, pas dans l'économie", assure M. Laptev.

Selon lui, la nouvelle directive ne viole pas le droit des fonctionnaires à la liberté d'expression. "C'est la même chose que d'interdire à ses employées de venir au bureau en mini-jupes", commente-t-il.

Si un fonctionnaire "mentionne la crise exprès, il pourrait être licencié. Si c'est par inadvertance, il pourrait être privé d'une prime", explique M. Laptev.

Il est "vivement conseillé" aux entrepreneurs locaux de ne pas évoquer la "crise financière mondiale" en parlant de leurs difficultés aux autorités régionales, a écrit Kommersant.