Cet article date de plus de cinq ans.

Un 1er-mai du Front national mouvementé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Un 1er mai du Front national mouvementé
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen ont fêté leur 1er-mai chacun dans leur coin. France 2 revient sur cet événement troublé par des militantes Femen.

Ce 1er mai à Paris, si Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen défilaient derrière la même banderole, Jean-Marie Le Pen avait lui décidé de faire bande à part. Il s'est rendu au pied de la statue de Jeanne d'Arc pour y déposer une gerbe. "Jeanne, aux secours", a-t-il hurlé d'une manière très énigmatique. De son côté, sa fille se veut rassurante : "nous avions une divergence (...) mais il n'y a pas de fractures au sein du Front national. Il y a même une belle unité et aujourd'hui en est la démonstration", assure de son côté la présidente du parti frontiste au micro de France 2.

Les Femen s'invitent à la fête

Mais s'il n'était pas prévu à la tribune, le père a créé la surprise en grimpant sur le podium alors que sa fille allait prendre la parole. Il y a fait une longue apparition, sans parole. Et quand enfin, Marine Le Pen débute son discours, elle est interrompue par les Femen, faisant le salut nazi au-dessus d'un drapeau rappelant le 3e Reich. "Il est assez paradoxal, quand on se dit féministe, de venir tenter de perturber un hommage à Jeannne d'Arc", lance Marine Le Pen. Les perturbatrices ont été évacuées de manière assez musclée par le service d'ordre du FN.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.