Affaire Benalla : les violences d'un collaborateur plongent l'Élysée dans la tourmente

Une vidéo filmée en marge de la manifestation du 1er-Mai met en cause Alexandre Benalla, qui n'est autre qu'un collaborateur d'Emmanuel Macron. Retour sur l'affaire.

FRANCE 2

Sur une vidéo filmée à l'occasion des manifestations du 1er-Mai, un collaborateur d'Emmanuel Macron, prénommé Alexandre Benalla, frappe un jeune homme à terre. Celui qui ne fait pas partie des forces de l'ordre arbore un casque et semble s'être mêlé à elles. Un militant France insoumise filme la scène. Après avoir été frappé, le jeune homme reste prostré de longues minutes sans être interrogé par les policiers.

15 jours de mise à pied en mai

Alexandre Benalla était théoriquement en observation ce jour-là. Pourtant, il a été aperçu à plusieurs reprises dans la manifestation avec un talkie-walkie et un brassard de police. Le Monde a révélé l'affaire hier soir, mercredi 18 juillet 2018. Ce jeudi matin, le porte-parole de l'Élysée a expliqué qu'Alexandre Benalla a été mis à pied 15 jours en mai, à la demande d'Emmanuel Macron. Le parquet de Paris a, lui, ouvert une enquête notamment pour violences par personne chargée d'une mission de service public.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture écran d\'une vidéo montrant Alexandre Benalla en train de violenter un manifestant à Paris le 1er mai 2018.
Capture écran d'une vidéo montrant Alexandre Benalla en train de violenter un manifestant à Paris le 1er mai 2018. (TAHAR BOUHAFS / TAHAR BOUHAFS )