1er-Mai : un après-midi de violences à Paris

De nombreux individus sont venus perturber la manifestation parisienne du 1er-Mai. La préfecture avance le chiffre de 1 200 personnes en tenues noires et cagoulées. La tension est montée très vite, dès le début du rassemblement.

Voir la vidéo
France 3

Le visage dissimulé et vétus de vêtements sombres, de nombreux individus ont vite pris la tête du cortège parisien du 1er-Mai et se montrent agressifs. Il est 15h, le cortège démarre à peine qu'un groupe hostile se rue sur un McDonald's du centre de Paris et saccage le restaurant. Les lieux sont ravagés en quelques minutes seulement. Ils poursuivent ensuite leur chemin en détruisant le mobilier urbain. Peu après 16h, ils mettent le feu à un engin de chantier. À 16h20, des individus de la mouvance radicale Black Blocs mettent à sac deux concessions automobiles. Plusieurs véhicules sont brûlés et les bureaux vandalisés.

Plus de deux heures de guérilla urbaine

À 16h50, alors que les forces de l'ordre tentent de contenir les casseurs, pour des raisons évidentes de sécurité la préfecture décide de dévier la manifestation sociale. Cette déviation a entraîné un embouteillage sur les quais de Seine. À 17h, les CRS parviennent à contenir un groupe de 200 individus. Dans les rues adjacentes, quelques voitures brûlent encore. Après plus de deux heures d'intenses violences et de guérilla urbaine, la situation semble finalement rentrée dans l'ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des CRS présents lors de la manifestation parisienne du 1er-Mai, marquée par des violences près de la gare d\'Austerlitz.
Des CRS présents lors de la manifestation parisienne du 1er-Mai, marquée par des violences près de la gare d'Austerlitz. (ALAIN JOCARD / AFP)