1er mai : le muguet fait le bonheur des vendeurs comme des acheteurs

Publié
1er mai : le muguet fait le bonheur des vendeurs comme des acheteurs
France 2
Article rédigé par
N.Tabouri, A.Etienne, G.Gosalbes, I.Cavaletto - France 2
France Télévisions

La tradition fleurie du 1er mai est d’offrir un brin de muguet. Après deux ans de pause en raison du Covid-19, les particuliers peuvent à nouveau vendre dans la rue cette célèbre fleur porte-bonheur, qui coûte un peu plus cher cette année.

Le 1er mai est le seul jour de l'année où les particuliers sont autorisés à vendre du muguet. Une mère de famille est allée en cueillir quelques brins en forêt, et compte en vendre une centaine à "deux euros le bouquet". "Après, si les gens n’ont pas (...), un euro, ça va, ce n'est que pour le plaisir", dit-elle. Bien que populaire, la tradition du 1er mai est encadrée. Les vendeurs amateurs ne doivent pas s’installer à moins de 40 mètres d’un fleuriste, ni poser une table.

Faire plaisir

Un homme a trouvé la solution : il effectue sa tournée à vélo. Son muguet vient de son jardin. Pour faire plaisir ou porter chance, chacun a une bonne raison de s’offrir un brin de muguet. "C’est pour rappeler l’arrivée du printemps", déclare une petite fille. "C’est pour faire plaisir à mon épouse", confie de son côté un homme. Sur les 75 millions de bouquets achetés tous les 1ers mais, près des deux tiers sont vendus dans la rue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.