1er mai : comment le muguet est-il cultivé pour arriver à temps ?

Les producteurs des Pays de la Loire livrent une course contre la montre pour que le muguet soit livré le jour J.

FRANCE 2

Le 1er mai, les brins de muguet sont un porte-bonheur incontournable. Quelque 60 millions seront ainsi vendus en France en un jour. Mais comment sont-ils cultivés afin qu'ils soient disponibles le jour J, sans faute ? Pour ce faire, il faut aller dans l'ouest de la France, dans les Pays de la Loire. "On le tasse en bas, et on tire", explique Christiane Delapierre, saisonnière sur l'une des plus grandes exploitations de France.

Recours au "forçage"

Un travail physique, "pour le dos un petit peu quand même". L'enjeu est que le brin soit prêt le 1er mai, alors que le moindre brin nécessite d'attendre trois ans pour éclore. Pour le forcer à sortir, on place le muguet sous des serres. "S'il est en retard, on va créer les conditions, sous les petits tunnels (...) Pour qu'il pousse plus vite. C'est ça le 'forçage'", explique Nicolas Bigot, directeur de l'exploitation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs brins de miguet dans un rayon de soleil.
Plusieurs brins de miguet dans un rayon de soleil. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)