1er-Mai : 43 personnes maintenues en garde à vue

Sur les 109 personnes placées en garde à vue après les violences des manifestations du 1er-Mai à Paris, 43 d'entre elles y ont été maintenues ce jeudi 3 mai.

France 3

Deux jours après les violences du 1er-Mai à Paris, 109 personnes ont été placées en garde à vue. En direct du palais de justice de Paris, la journaliste Nathalie Perez explique que 43 gardes à vue ont été prolongées. Elle détaille : "Parmi ces personnes se trouvent de nombreux mineurs. En outre, trois hommes âgés de 20 à 30 ans seront présentés devant un tribunal de comparution immédiate, ils seront jugés pour appartenance à un groupe en vue de commettre des dégradations et des violences. Ils encourent jusqu'à cinq ans de prison ferme."

L'identification des casseurs est difficile

Les casseurs, organisés en black bloc, avaient pris leurs précautions. C'est ce que confirme la journaliste : "La tâche sera difficile pour les magistrats du tribunal correctionnel qui devront définir le rôle de chacun. L'identification de ces hommes a été presque impossible, tous étaient masqués, cagoulés et vêtus de noir. En ce qui concerne les 43 autres gardés à vue, certains seront remis en liberté dans la soirée faute de preuve, les autres seront présentés en comparution immédiate."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant lance une pierre alors que des nuages ​​de gaz lacrymogènes se lèvent lors d\'une manifestation en marge d\'une manifestation du 1er-Mai, à Paris, en 2018.
Un manifestant lance une pierre alors que des nuages ​​de gaz lacrymogènes se lèvent lors d'une manifestation en marge d'une manifestation du 1er-Mai, à Paris, en 2018. (ALAIN JOCARD / AFP)