Découverte : un week-end dans le Périgord

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 31/05/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La carte postale de ce samedi vous emmène aujourd'hui dans le Périgord. Direction les plus beaux châteaux de la région au fil de l'eau.

Ce week-end en Périgord commence par une balade au fil de l'eau. Descendre tout doucement le cours de la Dordogne, c'est un voyage dans un autre monde.

On est bien, c'est super sympa.

Le pays des mille et un châteaux se dévoile comme par enchantement. Il suffit de se laisser emporter dans le courant pour se transporter au Moyen Age.

On se retrouve dans des décors féeriques, un peu comme on se l'imaginait gamin.

Là on se retrouve seuls, en plein milieu de la campagne, de l'eau.

Perché tout en haut de la colline, le château de Castelnaud. Les touristes découvrent cette ancienne place forte anglaise pendant la Guerre de cent ans. Pour les férus d'histoire, reconstitution grandeur nature des armes redoutables du Moyen Age.

Les boulets faisaient 150 kg et partaient sur 200m. A l'impact, ça devait faire des dégâts.

Démonstration sur une cible factice, évidemment.

Heureusement que ce n'est pas un vrai boulet! Cela aurait détruit le.

Castelnaud transformé par son propriétaire en musée des arts de la guerre. Franchir les remparts, c'est réaliser un rêve d'enfant, devenir chevalier.

Je vais conquérir tous les châteaux.

J'ai l'impression d'être la princesse, la reine.

Il est temps de fendre l'armure, direction les jardins de Marqueyssac, sur l'autre rive de la Dordogne. Des jardins romantiques du XIXe, l'idéal pour une promenade en amoureux ou en famille. C'est la taille de printemps, 150.000 buis centenaires se refont une beauté.

C'est une découverte, les formes, la multitude des sens.

Dans ce labyrinthe, au détour d'une allée, une aventure pour les plus téméraires: un parcours le long de la falaise à 20m du sol.

La vue est très belle, c'est sympa, on a l'impression de faire de la randonnée verticale.

Ça faisait un peu peur et c'était un peu trop haut.

Tu vas raconter ça a tes camarades.

Bien sûr! Je vais leur dire que j'ai failli mourir.

Non, c'est pas vrai.

Pour se remettre de ses émotions, rien de tel que le marché de Sarlat, le temple de la gastronomie locale et la dernière étape d'un voyage rempli de saveurs.

Ce sont des figues séchées fourrées au foie gras et pochées au Monbazillac.

Ça fond dans la bouche, un délice.

Chaque année, plus de 3 millions de touristes se laissent envoûter parles charmes du Périgord.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==