Zoom sur les jardins familiaux

Les citadins ont de plus en plus envie de jardiner leur parcelle de terre. Exemple à Nantes, où l'on vient partager un moment entre amis et cultiver de bons produits.

FRANCE 3

Alors que le soleil fait son grand retour cette semaine, une équipe de France 3 s'est rendue à Nantes (Loire-Atlantique), où les jardins familiaux font le plein. Delphine entretient un jardin de 100 m² qu'elle paie 45 euros par mois. "Le plaisir il est de profiter de bons légumes, de manger de bonnes choses sans produit dedans, et le plaisir d'être à l'extérieur, au soleil, de se vider la tête, de ne penser à rien", explique-t-elle au micro de France 3. Ce qu'ils aiment, c'est pouvoir cultiver des produits sains. "Je ne vais pas dire que c'est bio à 100% mais c'est quand même nature", ajoute un autre jardinier.

Cinq ans d'attente

Dans ces jardins partagés, on vient aussi pour passer un moment entre amis réunis autour d'un même amour pour le jardinage. "Ici, il y a une ambiance", précise un retraité. Ce type de parcelles à cultiver a le vent en poupe. Les citadins se les arrachent. Ici, il faut patienter pas moins de cinq ans pour obtenir son bout de terre.

Le JT
Les autres sujets du JT