Visite de la maison de Foujita dans l'Essonne

Visite de la maison de Foujita dans l'Essonne
Visite de la maison de Foujita dans l'Essonne (Culturebox)

Kimyo, la veuve du peintre français Léonard Foujita vient de mourir. En 1991, elle avait fait don de leur maison de Villiers le Bâcle au Conseil général de l'Essonne. On peut la visiter.

C'est suffisamment rare pour en faire état : la visite de la maison de Foujita, y compris son atelier quasiment inaccessible de son vivant, est libre et gratuite. On y découvrira le quotidien du peintre, ancienne personnalité marquante du Montparnasse de la grande époque. Né au japon, mort en Suisse et enterré dans une de ses oeuvres, la chapelle Foujita de Reims, il a entre temps choisi la nationalité française et la religion catholique. Sa dernière femme était japonaise, c'est elle, morte il y a quelques semaines à l'âge de 99 ans, qui avait offert la maison au Conseil général de l'Essonne. Elle était retournée au Japon après la mort de Foujita en janvier 1968 à 83 ans.