Cet article date de plus de neuf ans.

Twitter a commencé à retirer des tweets antisémites

L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) avait annoncé avoir obtenu gain de cause le 19 octobre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran du communiqué de l'UEJF dénonçant un mot-clé antisémite, le 14 octobre 2012. (FTVI)

INTERNET - Twitter avait promis de s'exécuter, selon l'Union des étudiants juifs de France (UEJF). Le réseau social sur internet a fini par s'exécuter. L'association étudiante a annoncé dimanche 28 octobre que Twitter avait entamé la suppression des messages antisémites qu'elle avait dénoncés au site de micro-blog.

Le 19 octobre, l'UEJF avait annoncé que le réseau social Twitter avait officiellement accepté "le retrait des tweets" qu'elle "lui signalerait". L'UEJF avait communiqué dans la foulée une "trentaine de tweets" reprenant le mot-clé #UnBonJuif. Depuis ce moment, selon le président de l'UEJF, Jonathan Hayoun, la mise en oeuvre de cet engagement se faisait attendre. Twitter avait refusé lundi de confirmer ou d'infirmer qu'il supprimerait des comptes et tweets antisémites en France, se bornant à rappeler qu'il ne faisait "pas de modération de contenu".

"Nous sommes satisfaits de ce retrait. Nous attendons maintenant que Twitter mette en place un système de signalement opérant", a ajouté le président de l'UEJF. Il a précisé que l'association étudiante entendait toujours obtenir par la voie judiciaire les coordonnées des auteurs des tweets. "Nous ne voulons pas laisser courir ce sentiment d'impunité très vivace chez les internautes qui croient qu'on peut tout dire sur internet".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.