VIDEO. "Plus belle la vie" : un plan à trois sous poppers choque des téléspectateurs

Cette drogue euphorisante et aphrodisiaque a été un temps interdite en France.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Certains fans de la série Plus belle la vie, diffusée sur France 3, ont été surpris par le final de l'épisode du mardi 5 mai. On y voit les prémisses d'une relation sexuelle à 3, entre Marine, son amant Stéphane et un autre homme. Dans la même scène, les trois personnages consomment également des poppers. De quoi choquer un certain nombre de spectateurs.

La scène, diffusée à 20h45, comportait la symbole "déconseillé aux moins de dix ans". Ce qui n'empêche pas certains internautes d'imaginer que le CSA pourrait y trouver à redire, quand d'autres racontent leur gène ou font le parallèle avec la polémique récente sur une chanson de Patrick Sébastien.

Une série déjà critiquée pour son traitement de la drogue

Plus que la scène de sexe, assez peu explicite, c'est l'utilisation des poppers à une heure de grande écoute qui semble surprendre les téléspectateurs. Considéré comme une drogue mais ne provoquant pas de dépendance, ce produit est prisé pour ses vertus euphorisantes, aphrodisiaques et vasodilatatrices, notamment dans la communauté gay. Interdit en 2007, il est de nouveau autorisé à la vente en France depuis 2013, et était alors la deuxième drogue la plus consommée en France après le cannabis, explique Libération. Ce qui n'a pas empêché l'agence du médicament d'avertir sur sa dangerosité, rapportait Yagg en 2014.

Ce n'est pas la première fois que Plus belle la vie est visée par une polémique sur son traitement de la drogue : en 2014, le gouvernement avait saisi le CSA à propos d'une scène où un personnage apprenait à un autre comment rouler un joint. France 3 n'avait finalement pas été sanctionnée. La série a souvent été saluée pour sa description réaliste de la société française - elle est notamment la première à avoir montré un mariage homosexuel. Mais cette fois-ci, à en croire ce jeune sur Twitter, ce n'est pas très réussi.