VIDEO. Hervé Ghesquière, un grand reporter connu pour sa rigueur et sa ténacité

Le journaliste de France Télévisions avait été otage en Afghanistan de décembre 2009 à juin 2011 avec son confrère Stéphane Taponier. Il est mort à l'âge de 54 ans.

BERTRAND BOYER - FRANCE 3

Journaliste indépendant à ses débuts, puis grand reporter à France 3 et à France 2, Hervé Ghesquiere, qui avait notamment été retenu en otage 18 mois en Afghanistan, est mort à l'âge de 54 ans, mercredi 14 juin. L'annonce a été faite par le directeur de l'information de France Télévisions, Yannick Letranchant.

Hervé Ghesquière est mort des suites d'une longue maladie. Depuis ses débuts dans les années 1990, il avait couvert de nombreux conflits, notamment en Bosnie et au Rwanda. Le journaliste avait été retenu en otage en Afghanistan, de décembre 2009 à juin 2011, avec son confrère Stéphane Taponier. Les deux journalistes travaillaient alors pour le magazine "Pièces à conviction", sur France 3.

"Il n'y a pas de risque zéro dans ce métier"

L'accueil que leur avaient réservé les employés de France Télévisions avaient ému ce grand reporter connu pour sa rigueur et sa ténacité. Le soir même, il répondait dans le "19/20" à ses détracteurs, qui l'accusaient d'avoir pris des risques excessifs. "Il faut savoir ce que l'on veut faire comme métier : de la communication ou du journalisme ? Moi, je fais du journalisme. Il n'y a pas de risque zéro dans ce métier", disait-il.

Herve Ghesquiere à son arrivée à Paris après 18 mois de captivité par les talibans afghans, le 30 juin 2011
Herve Ghesquiere à son arrivée à Paris après 18 mois de captivité par les talibans afghans, le 30 juin 2011 (CHESNOT / FACELLY / SIPA)