Cet article date de plus de six ans.

Véronique Jannot : "La vie va trop vite pour l'Homme"

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Véronique Jannot : "La vie va trop vite pour l'Homme"
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La comédienne est sur le plateau du Soir 3 pour évoquer "Le Messager", la série de documentaires de France 3. Elle s'exprime notamment sur sa philosophie de vie.

Ce samedi 9 janvier, le Soir 3 accueille Véronique Jannot, qui était la première invitée de "Le Messager", série de documentaires lancée par France 3 mercredi. En Indonésie, l'actrice a pu aller à la rencontre des gibbons. Une expérience inoubliable pour elle, qui garde en tête les spectateurs : "J'ai l'impression, quand on regarde un documentaire comme ça, qu'on ne se sent pas concerné. [...] Si la forêt disparaît, ils (les gibbons, ndlr) meurent. Mais nous, on est mal !".

Dans son livre "Au fil de l'autre", Véronique Jannot évoque son envie d'instaurer une autre philosophie de vie : "Je crois que tout est dans la nature, quand on prend le temps de l'observer. Mais le temps est quelque chose qu'on ne sait pas trop prendre aujourd'hui". "La vie va trop vite pour l'Homme", ajoute-t-elle.

"Ne jamais sous-estimer ce que le mental peut faire"

La comédienne souhaiterait que les médecines naturelles soient davantage reconnues : "Je déplore qu'il y ait une telle scission entre la médecine classique et les médecines alternatives". A l'âge de 22 ans, Véronique Jannot survécut à un cancer, qui récidiva plus tard. "Il ne faut jamais sous-estimer ce que le mental peut faire. Il peut nous détruire comme il peut nous reconstruire aussi. Il ne faut jamais séparer le corps et l'esprit. Je pense que les deux sont intimement liés et je crois à une médecine holistique, qui soigne l'être humain dans tout ce qu'il est", conclut-elle avec le sourire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.