Cet article date de plus de six ans.

Pour les naturistes, la téléréalité avec des candidats nus peut aller se rhabiller

La chaîne de télévision D8 va diffuser "Adam recherche Eve", une émission où les candidats sont filmés dans le plus simple appareil, sauf les sexes, qui seront floutés. Un concept qui ne convainc pas vraiment les naturistes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des hommes nus au bord de la rivière rouge près de Hanoï (Vietnam), le 9 mai 2010. (CHAU DOAN / GETTY IMAGES)

"Couvrez ce sein que je ne saurais voir", lançait Tartuffe à Dorine dans une pièce de théâtre de Molière en 1664. Près de quatre siècles plus tard, la nudité reste une question sensible. La chaîne de la TNT D8 s'apprête à lancer dans quelques semaines une émission de téléréalité où les candidats sont nus, rapporte Le Parisien (payant), lundi 9 février.

Dans "Adam recherche Eve", les candidats hommes et femmes cherchent l'amour sur un atoll polynésien en étant nus... Enfin, presque pour le téléspectateur, car si les seins et les fesses devraient être visibles, les sexes seront floutés.  "L'idée n'est pas de faire de la provocation. On n'a pas plus de nudité que dans l'épisode de 'Fais pas ci, fais pas ça' chez les naturistes sur France 2", explique au Parisien Xavier Gandon, directeur des flux et des divertissements de D8. Or, dans la version originale diffusée aux Pays-Bas, il n'y a aucun floutage.

"Une stratégie de communication" 

"La simple nudité peut être surprenante, mais pas choquante, rétorque Sylvie Fasol, présidente de l'association pour la promotion du naturisme en liberté (Apnel). On voit aujourd'hui tous les jours dans les médias des images beaucoup plus violentes et choquantes sans que l'on soit prévenu." Pour l'association, ce type d'émission cherche juste à faire du sensationnel. "Pourquoi reproduire quelque chose qui est naturel, puis le flouter ? Je ne vois pas l'intérêt", assure-t-elle.

Montrer des gens nus, mais les flouter en partie est "une stratégie de communication de la part des chaînes de télé, estime Jacques Frimon, vice-président de l'association. Le floutage conduit au désir et provoque des fantasmes. C'est juste pour faire de l'audience." En France, si le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a instauré des règles pour les programmes érotiques et pornographiques, il n'y a pas d'interdiction particulière concernant la nudité. 

Une émission contre-productive pour le naturisme

Sylvie Pasol pose aussi la question du casting. La production de l'émission annonce que les candidats, âgés entre 25 et 35 ans, sont des "gens normaux, pas des garçons bodybuildés ou des nanas refaites". "Je ne suis pas sûre que l'on mette à l'antenne Monsieur et Madame Tout-le-monde, doute Sylvie Pasol. Je ne pense pas que cela serait bon pour de l'audimat."

Pour l'Apnel, ce type d'émission ne permet pas de "banaliser la nudité". Elle est même contre-productive. "On a l'impression de faire jouer des rôles à des gens qui n'ont pas l'habitude de la nudité, explique Sylvie Pasol. Or, pour nous, le naturisme c'est un mode de vie, c'est quelque chose du quotidien lié à des habitudes. Nous sommes à l'opposé de la mise en scène. Nous ne faisons pas cela pour nous donner en spectacle."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Télévision

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.