Punaises de lit : indignation après une séquence d'"un racisme évident" sur CNews, plusieurs députés annoncent saisir l'Arcom

Dans cette séquence diffusée vendredi, le présentateur Pascal Praud fait le lien entre la prolifération des punaises de lit et l'immigration. Des membres de Renaissance, LFI, EELV ou encore du PS ont condamné ces propos.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min
La présentateur Pascal Praud, en juin 2021. (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

Un "raccourci raciste", des propos "sordides".... Une séquence de l'émission "L'Heure des Pros" de vendredi 29 septembre, sur CNews, suscite l'indignation de plusieurs élus ainsi que de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). Dans cette séquence, le présentateur, Pascal Praud, interroge son invité sur le lien entre la prolifération des punaises de lit et l'immigration. "Je saisis l'Arcom", l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, indique sur X (anciennement Twitter) le député La France insoumise Aurélien Saintoul.

>> Punaises de lit : Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, propose que le risque soit intégré "au contrat d'assurance habitation"

"Est-ce qu'on sait pourquoi il y a plus de punaises de lit aujourd'hui ? Est-ce lié à l'hygiène ?", commence Pascal Praud, qui s'adresse à Nicolas Roux de Bézieux, dirigeant de Badbugs.fr, un site spécialiste des nuisibles domestiques. "Je vais poser toutes les questions. Il y a beaucoup d'immigration en ce moment. Est-ce que c'est des personnes qui n'ont pas les mêmes conditions d'hygiène que ceux qui sont sur le sol de France qui apportent, parce qu'ils sont dans la rue, peut-être n'ont-ils pas accès à tous les services comme les autres, est-ce que c'est lié à cela ? [sic]", ajoute le présentateur. "Absolument pas", lui répond l'expert. Invité de franceinfo, jeudi, il avait indiqué que "la première cause d'infestation, ce sont les voyages" et "que c'est surtout via les valises que la punaise va transiter".

Pour Aurélien Saintoul, "ces propos sont d'un racisme évident". "La prétendue prudence de P. Praud ne cache pas le souvenir de Maurras qui affirmait 'l’effroyable vermine des Juifs d’Orient, apporte les poux, la peste, le typhus'. Ignoble', s'indigne-t-il. 'Pascal Praud ignore qu’il n’y a absolument AUCUN lien entre la prolifération des punaises de lit et l’hygiène. Il préfère faire un raccourci raciste", embraye Mathilde Panot, présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale, là aussi sur X. "Si les punaises de lit se nourrissaient de bêtises, le domicile de Pascal Praud en serait infesté", assène celle qui demandait dès 2019, sur franceinfo, "un plan d'urgence immédiat pour éradiquer les punaises de lit".

Sur le réseau social X, les députés Renaissance annoncent eux aussi saisir l'Arcom, évoquant "un racisme rance qu'on espérait éradiqué", qualifiant les propos de Pascal Praud d'"ignobles".

Des propos "sordides", "quelle honte"...

L'indignation dépasse les rangs Insoumis. "Le racisme désormais en roue libre et sans complexe", accuse le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure. "Quand on nous demande pourquoi les écologistes refusent d'aller sur CNews, vous avez la réponse ici", commente la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, Marine Tondelier. "Quelle honte", réagit quant à lui Christopher Weissberg, porte-parole des députés Renaissance. "Les propos de Pascal Praud sont sordides et d’un racisme qu’on imaginait disparu. A une époque, la presse d’extrême droite répandait la propagande que les juifs apportaient des maladies, aujourd’hui ce sont les migrants", ajoute-t-il, réjoignant ainsi Aurélien Saintoul. Pour le député de la première circonscription des Français établis hors de France, "Je suis partout est de retour". Il fait ici allusion à l'un des principaux organes de la presse collaborationniste, lors de la Seconde Guerre mondiale.

>> Punaises de lit : onze conseils pour se protéger (et pour vous en débarrasser)

"La commission hygiène de CNews s'est réunie pour statuer sur le lien entre vermine et immigration. Pascal Praud se pose la question… Notre commission juridique se posera celle de la qualification d'un tel propos", réagit de son côté la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). Quant à l'association SOS Racisme, elle juge que "les propos de Pascal Praud faisant un lien entre les punaises de lit et l'immigration relèvent d'un racisme crasse".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Télévision

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.