VIDEO. Miss France 2017 : sept choses que vous ignorez sur le concours

Il n'y a jamais eu de lauréate venue d'Auvergne ou de Martinique, et il n'y aura pas de gagnante âgée de 25 ans ou mesurant moins d'1m70.

FRANCEINFO

Des jeunes femmes venues de trente régions et territoires d'Outre-mer s'affronteront, samedi 17 décembre, pour devenir la Miss France 2017. Une compétition qui existe depuis 1920, et dont vous ne connaissez pas forcément toute l'histoire : du palmarès au physique type des miss, franceinfo s'est plongé dans l'histoire du tournoi.

Si le Nord-Pas-de-Calais est double tenant du titre, avec Camille Cerf puis Iris Mittenaere, la région a longtemps fait partie des territoires toujours bredouilles dans le concours, qui restent au nombre de dix aujourd'hui. L'Ile-de-France, nettement en tête du palmarès, fête cette année les vingt ans de sa dernière victoire, en 1997. 

"Des stéréotypes physiques irréels"

Les régions représentées par Miss France ont beaucoup changé depuis 1920. Il y a encore dix ans, c'est une cinquantaine de régions qui étaient représentées. Des territoires qui ne correspondaient pas tous aux régions administratives : on a ainsi vu des Miss Quercy-Rouergue ou Camargue-Cevennes concourir.

Le concours n'est pas épargné par les critiques. Cette année, l'association Osez le féminisme l'a accusé "d'imposer des stéréotypes physiques irréels". Force est de constater que Miss France a une définition très réduite de qui peut être une Miss : il faut être âgée d'entre 18 et 24 ans et ne pas mesurer moins d'1m70.

Les candidates à l\'élection de Miss France 2017 à Montpellier (Hérault), le 3 décembre 2016.
Les candidates à l'élection de Miss France 2017 à Montpellier (Hérault), le 3 décembre 2016. (PASCAL GUYOT / AFP)