"Le concours a encore plus d'intérêt aujourd'hui" : juste après son match à Dijon, Amandine Henry présidera le jury de Miss France à Marseille

L'internationale française va prendre l'avion après son match pour présider le jury du concours de beauté. 

Amandine Henry lors d\'un entraînement en septembre 2019. 
Amandine Henry lors d'un entraînement en septembre 2019.  (ST?PHANE GUIOCHON / MAXPPP)

C'est une journée chargée pour la footballeuse Amandine Henry. Samedi 14 décembre, la joueuse de Lyon va enchaîner un match à Dijon à 15h30 avant de prendre la direction de Marseille où elle sera présidente dans la soirée du jury Miss France 2020. Elle sera accompagnée notamment du pâtissier Christophe Michalak, de la chanteuse Vitaa ou encore de l'animateur Denis Brogniart. 

Déplacement en avion juste après le match 

Pour Amandine Henry, il était hors de question de rater une rencontre de football. "Je ne voulais pas du tout être exemptée ou louper ce match. Il se terminera vers 17h30, je file à l'aéroport prendre l'avion et puis j'enchaine avec l'émission directement", explique-t-elle à franceinfo. L'internationale française sera donc en place à 21 heures pour le concours de Miss France, qui sera diffusé comme tous les ans à la télévision. Il s'agit, pour elle, d'un rêve de petite fille qui se réalise. "Je ne loupais pas une émission quand j'étais petite avec ma famille. D'y participer aujourd'hui, c'est grandiose pour moi." 

Si le concours Miss France est jugé par certains ringard ou sexiste, ces critiques n'intéressent pas Amandine Henry. "Des polémiques, il y en aura toujours, explique-t-elle. Au-delà de la beauté, il faut avoir des activités. En plus en ce moment on n'arrête pas de mettre les femmes en avant, je pense que le concours a encore plus son intérêt aujourd'hui." Amandine Henry souhaite que la Miss France 2020 ait de l'aura et de la prestance. Elle promet qu'elle n'avantagera pas une miss qui pratique le football ou qui vient de ses régions de cœur : le Nord et le Rhône. 

Amandine Henry va jouer à Dijon avant de présider le concours Miss France à Marseille - Le reportage de Bruno Salomon
--'--
--'--