Cinq choses à savoir sur la Normande Amandine Petit, sacrée Miss France 2021

La jeune Normande de 23 ans a succédé samedi soir à Clémence Botino, élue l'année dernière.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min.
Amandine Petit, Miss Normandie, est sacrée Miss France 2021, le 19 décembre 2020 au Puy du Fou (Vendée). (LOIC VENANCE / AFP)

"Petite par le nom, mais grande par l'ambition", s'est amusée Amandine Petit, Miss Normandie, au cours de la cérémonie Miss France 2021 qui s'est déroulée, samedi 19 décembre, au Puy du Fou (Vendée). Au terme de plus de trois heures de défilés et de paillettes, la jeune femme de 23 ans a été sacrée lauréate du concours de beauté, succédant ainsi à Clémence Botino.

Lors d'une émission qui marquait le centenaire du concours, sans public dans la salle en raison du contexte sanitaire, la Normande a été préférée à l'une des favorites, Miss Provence, April Benayoum, élue première dauphine. "Je suis une personne toute simple mais qui vit une parenthèse enchantée avec des paillettes plein les yeux", confiait Amandine Petit, il y a quelques semaines, au journal Liberté-Le Bonhomme LibreFranceinfo vous dresse le portrait de celle qui veut montrer "qu'on peut être une Miss sans chichis".

1Elle est originaire du Calvados

Amandine Petit a grandi à Bourguébus (Calvados), près de Caen, où elle vit toujours, avec ses parents. Dans les rues de la petite ville, des affiches de la Miss ont été placardées, rapporte France 3 Normandie. "Pour une commune d'un peu plus de 2 000 habitants, c'est quelque choses à marquer d'une pierre blanche et surtout si elle gagne. On croise les doigts", racontait le maire de la commune, Sébastien François, il y a quelques jours, à France Bleu Normandie. Un compte à rebours avant l'élection avait même été installé devant la salle des fêtes.

A la boulangerie, une photo de la jeune femme a été accrochée au-dessus des baguettes. "Amandine est une enfant du village. Ses parents, ses grands-parents vivent à Bourguébus. On est fiers. On la soutient tous", s'enthousiasmait la gérante auprès de France 3 Normandie. 

2Elle veut devenir directrice d'établissement de santé pour personnes âgées

La Normande suit actuellement des études en Master 2 "management des établissements et structures gérontologiques" à Caen. "Je me destine à devenir directrice d'établissement de santé pour personnes âgées comme une résidence d'autonomie ou un Ehpad", racontait-elle il y a quelques jours à TV Magazine.

"Ce qui me plaît dans ce métier, c'est la partie management mais aussi le fait d'avoir une utilité sociale forte."

Amandine Petit, Miss France 2021

à "TV Magazine"

Dans les colonnes du magazine, elle a assuré que si elle était élue Miss France,  elle soutiendrait la recherche médicale, et particulièrement celle sur la maladie d'Alzheimer, "une pathologie qui touche énormément de monde" et "difficile à accepter, aussi bien pour la personne qui est touchée que pour son entourage".

3Elle a été repérée par Malika Ménard, Miss France 2010

"Si je me suis présentée ce soir à Miss France, c'était pour aller au bout de mes idées", s'est émue après son sacre Amandine Petit, qui a expliqué avoir été repérée "dans le centre-ville de Caen" par la Normande Malika Ménard, Miss France 2010. "J'étais allée la voir pour lui demander un autographe. Nous avons discuté et elle m'a incitée à participer à l'élection", se remémore Amandine Petit, auprès de TV Magazine.

En 2015, elle se jette pour la première fois dans le grand bain. Elle est sacrée première dauphine de Miss Basse-Normandie, puis deuxième dauphine de Miss Normandie, à 17 ans. 

"Pendant les cinq années qui ont suivi, je me suis concentrée à fond sur mes études. Cette année, le comité a été repris par une agence d'événementiel pour laquelle je travaille en tant qu'hôtesse. Ils m'ont proposé de me présenter à nouveau. C'était ma dernière chance puisque j'ai 23 ans, alors j'ai accepté et j'ai été élue [Miss Normandie] le 26 septembre", raconte la jeune femme au magazine télé.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Amandine Petit (@amandinepetitoff)

Cinq après leur première rencontre, Amandine Petit peut toujours compter sur le soutien de Malika Ménard : "Elle m'a donné des conseils et notamment celui de rester moi-même et de profiter au maximum de cette expérience".

4Elle se définit comme une femme "authentique" qui veut "casser les codes"

Dans son portrait diffusé avant le concours, Amandine Petit raconte avoir été "une enfant timide et introvertie" et se définit désormais comme "une fille authentique", qui veut "casser les codes". En tant que Miss France, elle souhaite transmettre des "valeurs importantes" comme "l'authenticité, la simplicité et l'élégance"

"Sa première expérience dans le concours Miss France en 2015 lui avait fait prendre confiance en elle", se souvient Nathalie Petit, sa maman, auprès du Liberté - Le Bonhomme libre 

"Elle a fait un gros travail sur elle-même, et sa grande sœur, qui est à l’aise à l'oral, a été son modèle. On l'a vue grandir, c'est devenu une femme accomplie."

Nathalie Petit, la mère d'Amandine Petit

au "Liberté - Le Bonhomme libre"

Après son sacre, Miss France 2021 a expliqué en conférence de presse qu'elle entendait "montrer que la femme actuelle, c'est une femme forte, une femme qui peut faire ce qu'elle a envie de faire".

5Elle est la septième Miss Normandie élue Miss France

Amandine Petit a permis à la Normandie d'obtenir la septième écharpe de Miss France de son histoire. Un sacre qui place la Normandie parmi les quatre régions les plus couronnées, au même niveau que les Hauts-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, selon Paris Normandie.

Avant Amandine Petit, la dernière Normande à avoir remporté ce titre était Malika Ménard, sacrée Miss France 2010. Cette dernière a été la première Miss France élue uniquement par le vote des téléspectateurs lors de l'ultime phase qui départage les cinq finalistes, détaille TV Magazine. En raison d'un nouveau changement du mode de scrutin cette année, Amandine Petit a quant à elle été élue à parts égales par le jury, composé de neuf anciennes Miss, et les votes du public. 

Avant Amandine Petit et Malika Ménard, cinq autres Normandes ont été couronnées : Monique Negler avait été élue Miss France 1958 ; Jeanne Beck avait été sacrée Miss France 1967 ; Isabelle Benard remporte le titre 1981 ; Martine Robine devient Miss France 1984 et Cindy Fabre est sacrée deux décennies plus tard, Miss France 2005.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.