Les séries cultes : Chapeau melon et bottes de cuir

C'était un programme très en avance sur son époque : c'est la première fois qu'une héroïne était au premier plan.

FRANCE 2

C'est Chapeau melon et bottes de cuir qui a inventé l'héroïne sexy et bagarreuse. 1965, John Steed et Emma Peel, en noir et blanc puis en couleur, enquêtent sur des meurtres ou des disparitions mystérieuses. Lui est une caricature d'anglais, elle par contre, c'est du jamais vu. "Ce qui est absolument nouveau, c'est que vous avez une association homme-femme mais dans cette association, la femme est plus intelligente que l'homme, elle est plus forte que l'homme", explique Marjolaine Boutet, auteur de Les séries télé pour les nuls.

Métaphores osées

La série est remplie de métaphores osées et de répliques pleines de sous-entendus. Par exemple quand Steed est miniaturisé par un rayon mystérieux. Deux femmes succéderont à Emma Peel dans la série : Tara King et Purdey, toutes aussi sexy et combatives. Chapeau melon et bottes de cuir colle à son époque. Ce sont les Beatles, les mini-jupes, la libération sexuelle. Aujourd'hui, les héritières de la série, c'est la tueuse de Kill Bill ou ce personnage du film Les Avengers.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'acteur Patrick Macnee interprète John Steed dans la série \"Chapeau melon et bottes de cuir\", en 1967.
L'acteur Patrick Macnee interprète John Steed dans la série "Chapeau melon et bottes de cuir", en 1967. (FILMS / REX SHUTTERSTOCK / SIPA)