DIRECT. "Pas question" de supprimer les "Guignols de l'info" selon Vincent Bolloré

Vincent Bolloré, patron du groupe Vivendi, maison mère de Canal+, a indiqué ce vendredi à ses actionnaires son attachement au programme. 

La marionnette de PPD, le 11 février 2009 dans les studios de l\'émission à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
La marionnette de PPD, le 11 février 2009 dans les studios de l'émission à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Les Guignols de l'info" ne disparaîtront pas. Vincent Bolloré, le patron du groupe Vivendi, maison mère de Canal+, l'a affirmé lors d'un comité de direction réuni vendredi 3 juillet. Plusieurs sources lui prêtait l'intention de proposer la suppression du journal satirique, provoquant la protestation publiques de nombreuses personnalités politiques et médiatiques. 

Le groupe Canal + confirme que l'émission continue. Un porte-parole de la chaîne a annoncé que Vuincent Biolloré "exclut la suppression des Guignols" qui "font partie du patrimoine et de l'histoire de Canal+".

Un nouveau format ? L'Obs indique que l'émission pourrait en fait devenir hebdomadaire. Vincent Bolloré a indiqué lui-même que le format et l'horaire ne sont pas encore décidés.

Le "Grand journal" sur la sellette. D'après Télérama, les audiences déclinantes, et le coût de l'émission pousserait la chaîne à envisager l'arrêt du grand journal à la rentrée.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GUIGNOLS

21h28 : Si Les Guignols ont sauvé leur tête, ce ne sera peut-être pas le cas de l'émission "Le Grand Journal". Selon Le Point, Maxime Saada, le nouveau directeur général, "devrait annoncer dans les heures à venir (...) que l'émission ne sera pas reconduite l'année prochaine".

16h51 : @anonyme Vous n'êtes pas le seul à vous inquiéter de la piste d'un changement de format des "Guignols de l'Info", évoquée par Vincent Bolloré. Visiblement, au sein même de l'équipe de l'émission, les craintes pour la saison prochaine perdurent, selon les informations d'un journaliste du Monde.

16h51 : Pourquoi pas en crypté à 3 h du matin en semaine?

16h37 : "Les 'Guignols' font partie du patrimoine de Canal+ (...), il est hors de question de se priver de cet atout qui est la propriété du groupe."

La survie des "Guignols de l'info" est peut-être assurée, mais les marionnettes doivent tout de même se préparer à des changements. "Les dirigeants de Canal+ et de Vivendi devront décider sous quel format et à quel moment ils devront être distribués", a affirmé Vincent Bolloré à l'AFP.

14h45 : Vincent Bolloré ne veut pas supprimer "Les Guignols de l'Info" de l'antenne de Canal+, confirme l'AFP, qui cite des sources concordantes.

14h38 : Vincent Bolloré recule, confirme L'Obs. Selon le magazine, le président du conseil de surveillance de Canal+ voulait se débarrasser purement et simplement des "Guignols de l'Info" mais ce matin, devant les syndicats, il aurait reconnu que le programme constituait un actif indissociable de la chaîne. Télérama assure pour sa part que les marionnettes resteront à l'antenne, mais plus qu'une fois par semaine.

13h54 : Les "Guignols de l'Info" sauvés ? Selon Télérama, l'émission satirique pourrait finalement continuer sur Canal+, mais à un rythme seulement hebdomadaire. "Le Grand Journal" serait en revanche sur la sellette, à en croire le magazine.

11h56 : "La dérision, la caricature, ça fait partie du patrimoine."




En marge de son déplacement en Afrique, le chef de l'Etat apporte son soutien aux "Guignols de l'info", tout en ajoutant que "le temps où le président de la République disait ce qu'il y avait dans les programmes est révolu".

10h47 : Alors que l'avenir de l'émission sera bientôt connu, l'un des auteurs des "Guignols de l'Info" se félicite du soutien de l'acteur Jean Dujardin.

10h04 : Les "Guignols" bientôt sur M6 ? La direction de la chaîne s'est réunie en urgence, hier, pour étudier une éventuelle reprise de l'émission, selon Challenges. Elle a évalué à 25 millions d'euros le coût annuel des "Guignols" et s'interroge sur les gains d'audience qu'une telle opération génèrerait.

09h07 : Belle idée de voir le service public tendre la main aux Guignols. Et un boycott de Canal permettrait-il à M. Boloré de penser rien qu'une seconde que Sa chaîne ne vit que par ses abonnés ?

09h07 : Respect a la future présidente de France TV! Service public "libre et solidaire" contrairement au privé "soumis et rabougri"! Guignol un jour, guignol toujours !!

09h09 : Dans les commentaires, vous saluez la proposition de Delphine Ernotte d'accueillir les "Guignols" sur France Télévisions en cas de suppression de la grille de Canal +. L'ancien coauteur de l'émission Bruno Gaccio est plus sceptique.

08h35 : A quelques semaines de sa prise de fonctions, la future présidente de France Télévisions tend la main aux "Guignols de l'info", menacés de disparition sur Canal +.

08h40 : Que nous réserve l'actualité aujourd'hui ?

• Les obsèques de l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua seront célébrées, à 10 heures, en la cathédrale Saint-Louis des Invalides, à Paris.


• La Cour de cassation rendra ses décisions, à 14 heures, concernant l'inscription à l'état civil d'enfants nés de GPA à l'étranger.

• Le sort des "Guignols de l'Info" sera dévoilé lors d'une réunion des actionnaires de Canal +.

• La justice grecque doit se prononcer sur la constitutionnalité du référendum prévu dimanche.

07h55 : "Le contre-pouvoir le plus efficace, celui qui amène les puissants à réfléchir, est la satire."





François Bayrou estime qu'une suppression de l'émission "Les Guignols de l'info" serait une erreur. "L'humour, la satire, l'irrévérence sont nécessaires dans des pays comme le nôtre", affirme-t-il, sur France 2.