Cet article date de plus de neuf ans.

La 16e édition de Koh-Lanta annulée pour de bon après la mort d'un candidat

La chaîne TF1 confirme la mort de l'un des candidats de son émission de télé-réalité vendredi. Le tournage de cette saison au Cambodge a été officiellement annulé. Mais en est-ce fini de cette émission de survie en milieu hostile ? Au contraire, jugent certains spécialistes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (TF1)

Le candidat de 25 ans a succombé à une crise cardiaque
dès le premier jour du tournage de l'émission au Cambodge vendredi. D'après Adventure
line productions, productrice de l'émission, le jeune Francilien a été pris de violentes crampes "lors
du premier jeu qui suit l'arrivée des participants sur le site de tournage
". Il a ensuite été victime d'une série d'arrêts cardiaques pendant son
évacuation en hélicoptère, avant de mourir "quelques minutes après son
arrivée à l'hôpital
".

Le tournage a été aussitôt arrêté, et TF1 ce samedi matin annonce que la 16e édition de
l'émission est annulée. Et que "tout le monde est en train d'être rapatrié ".

Des candidats déclarés aptes

Comme les autres concurrents de cette édition, Gérald Babin avait pourtant subit des tests physiques (une épreuve de natation), psychologiques et une visite médicale, avant d'être admis dans le jeu. Jeu qui assure ses arrières. Un médecin urgentiste est présent sur le tournage. C'est lui qui a pris le jeune homme en charge dès son malaise, et avant son transfert à l'hôpital

Des précédents dans la téléréalité

Ce décès est une première en France, mais pas dans le monde. Première victime en 2009 dans la version bulgare de "Survivor", Noncho Vodenicharov, 53 ans, meurt d'une crise cardiaque aux Philippines. La même année, un concurrent pakistanais, 32 ans, en Thaïlande, succombe devant les caméras de télévision dans une épreuve consistant à traverser un lac en portant sur son dos un sac de sept kilos. Une candidate néerlandaise enfin a été mordue par un boa constrictor. 

"On est vraiment dans la mise en danger des concurrents , constate Patrick Eveno, historien des médias et spécialiste de la télé-réalité. C'est l'idée qu'il faut se surpasser pour attirer l'attention, et se surpasser au-delà de ses propres limites. Les gens vont se retrouver à faire des épreuves de plus en plus difficiles, de plus en plus rebutantes ". 

"Ce décès va rajouter un peu de pathos"

Pourtant, c'est bien cette mise en danger qui fait le sel de ces émissions basées sur la survie en milieu hostile. "Je pense que ce drame peut atteindre à la marge l'image de l'émission, mais qu'elle n'affectera pas l'image de la téléréalité , analyse Eric Donfu, sociologue interrogé par l'AFP. On peut même se demander si ce décès ne rajoutera pas un peu de pathos dans le jeu ". D'ailleurs, la production se garde bien d'évoquer une éventuelle saison 2014. En France, la dernière saison de Koh Lanta a été suivie par près de 7,4 millions de téléspectateurs. C'est le deuxième programme de téléréalité en France après The Voice. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Télévision

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.