Cet article date de plus de deux ans.

L'écrivain Philippe Carrese, réalisateur de plus de 400 épisodes de "Plus belle la vie", est mort à l'âge de 63 ans

L'auteur, scénariste et réalisateur, par ailleurs dessinateur et musicien, était atteint d'un cancer. Il est mort à la clinique Saint-Elisabeth de Marseille, a appris franceinfo auprès des Editions de l'Aube, confirmant des informations de "La Provence" et de France Bleu Provence. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'écrivain Philippe Carrese, réalisateur de plus de 400 épisodes de la série Plus belle la vie, lors d'une conférence à Marseille, le 6 mars 2018.  (MAXPPP)

L'écrivain, scénariste et réalisateur marseillais Philippe Carrese est mort à l'âge de 63 ans, dimanche 5 mai, a appris franceinfo auprès des Editions de l'Aube, confirmant des informations de La Provence et de France Bleu Provence

Selon les informations de La Provence, confirmées auprès de franceinfo par les Editions de l'Aube, Philippe Carrese souffrait d'un cancer et était hospitalisé au cours des dernières semaines. Il est mort dimanche à la clinique Saint-Elizabeth de Marseille, un institut spécialisé, entre autres, dans les soins palliatifs. 

Auteur de polars, de séries et de documentaires

Figure de la vie marseillaise, Philippe Carrese avait débuté dans le cinéma. Il s'était ensuite tourné vers la littérature, avant d'écrire et de réaliser dès 2006 plus de 400 épisodes de la série Plus belle la vie, diffusée sur France 3.

Né à Marseille dans une famille d'immigrés napolitains, il avait fait ses études dans les années 1970 à l'Idhec (Institut des hautes études cinématographiques, intégré à la FEMIS en 1988). Il avait débuté comme premier assistant réalisateur avant de tourner des publicités, des documentaires, des séries comiques, puis des téléfilms comme Malaterra en 2003.

En 2012, il avait réalisé un long métrage, Cassos, un polar déjanté.

A partir des années 1990, Philippe Carrese avait également publié une vingtaine de polars, dont Trois Jours d'EngatseLe Bal des cagoles, prix polar SNCF en 2001, ou Une Belle histoire d'amour, prix des lycéens en 2004. Il était aussi l'auteur de romans classiques comme Enclave et la saga Belonore. Depuis le début des années 2000, il écrivait une série, Marseille, quartiers sud, pour la jeunesse (éditions Syros).

Une fiction inspirée de la vie marseillaise

Les histoires de ses livres sont souvent inspirées de la vie marseillaise. 

Comme le précise La Provence, l'écrivain et réalisateur multitalents était aussi dessinateur et musicien, passionné de rock et de jazz. Il avait composé des musiques de films et de génériques.

"C'était quelqu'un de lumineux, il portait la vie", selon le témoignage de son producteur, Thierry Aflalou, recueilli par France 3 Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.