L'auteur de "La Bonne du curé", "Au pays de Candy" et "Chapi Chapo" est mort

Charles Level, auteur et compositeur qui a signé de nombreuses chansons populaires, est mort à l'âge de 81 ans.

Charles Level et Annie Girardot pendant le tournage d\'une émission de télévision, le 29 février 1968. 
Charles Level et Annie Girardot pendant le tournage d'une émission de télévision, le 29 février 1968.  (LOUIS JOYEUX / INA / AFP)

La Bonne du curé, les génériques de Chapi Chapo ou de Candy... L'auteur et compositeur Charles Level, qui a signé de nombreuses chansons populaires, est mort samedi, à l'âge de 81 ans, annonce mercredi 28 octobre la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem).

"Auteur, compositeur, interprète, mais aussi chantre de l'improvisation, Charles Level était un artiste qui maniait les mots avec malice et magie. Il était membre de la Sacem depuis plus de cinquante ans et y avait déposé, en tant qu'auteur ou compositeur, plus de 1 300 œuvres dont plus de 1 000 chansons et plus de 300 musiques pour le cinéma et la télévision", rappelle la Sacem.

Il a écrit pour Dalida, Charles Aznavour et bien d'autres

Né à Cherbourg en 1934, Charles Level a chanté pour la première fois à la radio en 1958, avant de rejoindre le Petit Conservatoire de la chanson de Mireille. Son succès le plus célèbre en tant qu'auteur, La Bonne du curé, pour Annie Cordy en 1974, s'est vendu à plus de 3 millions d'exemplaires.

Mireille Mathieu, Dalida, Charles Aznavour, Marcel Amont, Sacha Distel, Régine, Line Renaud, Yves Duteil et Michel Delpech ont interprété des chansons de Charles Level. Complice de Jacques Martin, Charles Level a été longtemps un sociétaire de l'émission "Les Grosses têtes". On lui doit aussi les adaptations en français des génériques de dessins animés Au pays de Candy, Winny l'Ourson et Chapi Chapo, mais aussi des livrets de revues pour le Moulin Rouge et le Paradis Latin.

"Le nom de Charles Level restera à jamais associé à la chanson française de qualité. Auteur prolifique et populaire, il a vécu dans la passion de la chanson française qui le lui a bien rendu", souligne Claude Lemesle, président d'honneur de la Sacem.