Feuilleton : "Madame, monsieur, bonsoir !" (5/5)

Dans l'épisode du vendredi 7 juin, retour sur les souvenirs de trois anciens présentateurs vedettes et sur l'importance du générique de ce rendez-vous quotidien.

FRANCE 2

Chaque jour à la même heure, c'est le même décompte avant le top départ. En studio, tout le monde se tait lorsque retentit une petite musique. Le générique du journal est né de quelques notes de piano jouées par Stéphane Joly, il y a cinq ans. La mission était compliquée : créer une mélodie forte, courte, la musique d'un JT. C'est pour lui, une vraie fierté. "Le JT c'est un peu le nirvana. C'est difficile après d'aller plus haut en termes de générique, ça passe tous les jours, c'est entendu par des millions de personnes", explique-t-il. Pour le composer, ce furent des mois d'orchestration, de réglages, de nuances pour en faire une musique percutante.

Des présentateurs iconiques

On pense ne les écouter que d'une oreille, pourtant ces génériques sont ancrés en chacun de nous. Ces mélodies les ont accompagnés toute leur vie : les anciens présentateurs phares Hervé Claude et Marie-Laure Augry sont de retour au 15 rue Cognacq-Jay, à Paris, adresse historique des plateaux de JT. Trente ans après, cette visite est comme un regard sur leur passé à la télévision. L'époque les appelle. Le visage des présentateurs est à jamais associé à l'histoire des journaux télévisés. Patrick Poivre d'Arvor a arrêté en 2008, mais dans l'esprit de certains, il n'est jamais parti.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, sur le plateau du \"20 heures\" de France 2, le 18 novembre 2018. 
Le Premier ministre, Edouard Philippe, sur le plateau du "20 heures" de France 2, le 18 novembre 2018.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)