Le député Louis Boyard va demander "l'ouverture d'une enquête" parlementaire sur "les ingérences" de Vincent Bolloré dans ses médias

Une violente altercation entre le député et Cyril Hanouna, le présentateur de "Touche pas à mon poste", s'est produit jeudi, lors d'une discussion qui portait sur le navire "Ocean Viking".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le député LFI Louis Boyard, le 18 juillet 2022 à l'Assemblée nationale à Paris. (MAXPPP)

Le député de La France insoumise (LFI) Louis Boyard a annoncé dans un communiqué vendredi 11 novembre qu'il comptait demander "l'ouverture d'une commission d'enquête pour mesurer les ingérences de Vincent Bolloré sur les médias qu'il possède" à l'Assemblée nationale. L'élu et le présentateur Cyril Hanouna se sont violemment disputés dans l'émission "Touche pas à mon poste", diffusée jeudi soir sur C8.

"L'objectif est notamment d'auditionner Vincent Bolloré et Cyril Hanouna", poursuit l'élu du Val-de-Marne. Louis Boyard, ancien chroniqueur de l'émission, a accusé les "cinq personnes les plus riches" de France d'"appauvrir l'Afrique". Parmi elles, il a cité le milliardaire Vincent Bolloré, propriétaire du groupe Canal+, auquel appartient C8. "Bolloré t'a donné de l'argent puisque t'étais chroniqueur ici [et] ça te dérangeait pas", a répliqué Cyril Hanouna, en reprochant au député d'avoir voulu "faire un coup d'éclat". Le ton est vite monté. "Je m'en bats les couilles que tu sois élu", a notamment lancé le présentateur, avant de proférer des propos injurieux. 

L'Arcom saisi par Mathilde Panot

Le débat portait sur l'accueil par la France du navire Ocean Viking, arrivé à Toulon (Var), vendredi. "L'objectif était de déconstruire l'argument consistant à dire qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde en France", se justifie le député LFI dans son communiqué. Louis Boyard qualifie les propos de Cyril Hanouna de "tentative d'intimidation" et de "manifestation claire des méthodes de censure qui sont employées pour museler quiconque s'attaquerait à l'empire de ce milliardaire".

La présidente du groupe de la France insoumise à l'Assemblée nationale, Mathilde Panot, a annoncé son intention de saisir l'Arcom, le gendarme de l'audiovisuel, à propos de la séquence. "Ce qui s’est passé ce soir sur 'Touche pas à mon poste' est gravissime", a estimé la députée du Val-de-Marne. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyril Hanouna

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.